• Sassou détourne 100 millirads de fcfa pour sa campagne

     

    La corruption et les détournements d'argent public sont encore monnaie courante en Chine

    Sassou doit annoncer en grande pompe aujourd’hui même sa participation à une élection gagnée d’avance . L’ UPRN qui soutient M. Dzon nous fait la  revelation d’un détournement de 100 milliards de fCFA par Sassou pour une campagne inutile puisque les dés sont pipés.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Djess<o:p></o:p>

    …………………………………………………………………………………………………………………………<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    SILENCE : PENDANT QUE LE PEUPLE SOUFFRE, SASSOU NGUESSO SOUTIRE 100 MILLIARDS DE Francs cfa AU TRÉSOR PUBLIC <o:p></o:p>

    Cette annonce de l’UPRN a été faite lors de l’assemblée générale de la fédération de Brazzaville qui a appelé le peuple congolais, les patriotes des démocraties à une rupture véritable, un changement de politique et des hommes chargés de mettre en œuvre cette politique qui dure depuis 35 ans.

    <o:p></o:p> 

    « Quant à l’Etat, il est devenu la propriété privée d’un clan arrogant qui en fait à sa tête, y compris l’utilisation à son seul profit et bien souvent pour des futilités, les fonds publics. Le président de la République qui a arrêté, peut-être sans s’en rendre compte, le fonctionnement de l’Etat et de son administration, passe le plus clair de son temps dans son village natal et dans une promenade de campagne qui ne dit pas son nom ». Selon certaines sources, cette campagne a occasionné une sortie massive des fonds du Trésor public de l’ordre de 100 milliards de FCFA. <o:p></o:p>

    Cet argent sert, entre autres, à charrier, depuis Brazzaville, des badauds affamés vers les lieux de destination. Il en a été ainsi dans le Niari et de Bouenza, à Pointe-Noire et à Kinkala. Il en est de même ainsi dans les deux Cuvettes, la Likouala et les Plateaux. Pour 2000 à 5000 FCFA, de nombreux jeunes et même des adultes embarquent dans des bus et des trains pour aller acclamer, le cœur serré, le monarque en fin de parcours qui fait des adieux.

    <o:p></o:p> 

    Un fait outrageant pour notre peuple : des sbires à qui l’on a pris soin de remettre des fonds tirés du Trésor, brandissant sans vergogne cet argent aux pauvres habitants croupissant dans la misère la plus crasse comme don à Sassou Nguesso pour sa réélection. Une telle pratique constitue une véritable honte pour ces concepteurs dont lui-même Sassou Nguesso, mais surtout, une provocation inacceptable à l’endroit des milliers et des milliers de Congolais qui vivent dans l’angoisse du lendemain.

    <o:p></o:p> 

    Il s’agit là d’un crime ignominieux que nous nous devons de dénoncer avec fermeté. Cette duperie machiavélique s’ajoute à la menace constituée par : <o:p></o:p>

     Le recrutement de nombreux mercenaires ; <o:p></o:p>

     L’entretien de milices lourdement armées à Tsambitso ; <o:p></o:p>

     L’achat massif des armes de guerre à la Corée, à la Chine ; les entrepôts d’Oyo et des environs sont aujourd’hui saturés.

    <o:p></o:p> 

    Nous sommes convaincus que notre peuple saura prendre ses responsabilités historiques. La prochaine élection présidentielle constituera assurément le temps de la revanche du peuple qui attend depuis 35 ans un changement de sa situation. Ce changement aura lieu.", a notifié le Comité directeur de l’UPRN. <o:p></o:p>

    « C’est par les conditions de transparence et d’équité du scrutin que la revanche du peuple sera implacable. Voilà pourquoi l’UPRN, au sein de l’Alliance pour la République et la Démocratie et du Front des Partis de l’Opposition Congolaise (FPOC) se bat pour que les conditions permissives d’une bonne élection soient réunies, à savoir un recensement administratif spécial, des listes et des cartes électorales fiables, une commission électorale indépendante, une loi électorale conforme à la constitution, une traitement égal de tous les candidats ».

     <o:p></o:p>

    L’UPRN a dénoncé également les multiples entreprises actuelles du pouvoir du RMP et de l’INP inacceptables qui constituent un passage en force de Denis Sassou Nguesso. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Article Proposé par: UPRN<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :