• Quel homme pour le Congo du 3ème millenaire ?

    Quel homme pour le Congo du 3ème  millénaire?<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Vaste programme ! <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Au sortir de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la Conf←rence Nationale" w:st="on">la Conférence Nationale</st1:PersonName> Souveraine de 1991, les Experts dressaient un bilan sans appel : l’économie congolaise était sinistrée. Ce diagnostic qui pouvait déjà être retenu dans les registres noirs, s’apparente de nos jours à un euphémisme, au regard de l’état apocalyptique du CONGO actuel.

    <o:p></o:p> 

    Tout a été dit, des perspectives intéressantes avaient été tracées, tant sur le plan des hommes que sur celui de nos ressources minières.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Malgré cela, et presque  vingt ans plus tard, notre pays semble être frappé par une espèce d’incapacité  à prendre le train de la démocratie. Les complexités qui fondent  la corrélation entre démocratie et  le développement étant vulgarisées, on est presque surpris par l’obstination de nos dirigeants  à  opter pour la fuite tangentielle .<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Toutefois, même si notre pays semble s’enferrer de façon  insidieuse, force est de constater qu’il  reste - en dépit de toute vraisemblance- un pays doté d’éléments essentiels pour la mise en place d’une véritable rampe de lancement du décollage économique : des ressources humaines de qualité et des ressources naturelles diversifiées.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’histoire nous rappelle que le régime républicain à Rome au cours de la première moitié du IIème siècle avant J.C n’avait atteint  son apogée que parce que son efficacité reposait sur  la parfaite adaptation des institutions et de la société.

    <o:p> </o:p>

    Arriver à concevoir des institutions adéquates pour  notre société multi ethnique  suppose que nous ayons  au sein de notre classe politique, une perle rare, une personnalité providentielle qui déclencherait l’ultime déclic ( voir l’article de Musi Kanda http://www.mwinda.org/article/musikanda19.html ).

    Car, ne l’oublions pas : un des grands problèmes qui se posent à notre pays  est de concilier la diversité ethnique et culturelle et la maturité que suppose l’appartenance à une seule et même nation. C’est pourquoi, cet homme aura à cœur  à se définir comme étant, non seulement  celui qui arriverait  à point nommé pour tirer notre pays de ce mauvais pas, mais ensuite, il  constituerait une chance, un secours exceptionnel. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    J’ai toujours été sceptique quant à  l’existence d’un tel homme. Cependant,  je reste persuadé que certaines personnalités, par leur parcours et par leur pratique sociale peuvent donner le coup de pouce nécessaire à notre pays, et lui éviter la place de dernier de la clase auquel on veut l’y contraindre. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     Le jeunisme, doctrine rétrograde qui consiste à penser que le bon Dieu nous devait une espèce de rente inépuisable, et que par la force du Saint esprit, « les vieux » disparaîtront pour nous laisser place, est à bannir. La jeunesse doit s’imposer par les idées et par sa force de frappe.  C’est de cette manière que pourrait clore cette nouvelle race des jeunes ambitieux, patriotes et on évitera que cette vieille classe politique réussisse son « hold –up » en détournant l’attention des jeunes générations. Les jeunes qui doivent incarner l’alternance, hésitent de franchir le pas, en prenant véritablement leurs responsabilités. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Au moment où Sassou s’emploie à circonvenir ses opposants intérieurs les plus nuisibles dans le but de remplier une fois de plus pour 7 ans en 2009, il n’est pas sans intérêt de scruter  l’actuel marigot politique congolais. J’avoue que ma démarche est risquée, mais osons !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Par la dimension des torts infligés au peuple congolais,  Sassou, Lissouba et Kolelas ne peuvent aucunement obtenir  leur laisser- passer pour incarner le renouveau et susciter l’espoir qu’ils avaient tout bonnement esquinter  dans l’univers des congolais.  <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Général  NGouolondélé :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il a été le premier, bien que proche du pouvoir,  à demander publiquement la démission du Président Dénis Sassou Nguesso, l’accusant d’avoir conduit le pays dans «  une impasse socio-économique et politique ». C’est quand même naïf de penser qu’il suffit de demander  une simple démission à quelqu’un qui est arrivé au pouvoir en marchant sur des milliers de cadavres de ses compatriotes pour l’obtenir. <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Ses atouts : homme de renseignements et homme courageux <o:p></o:p>

    Inconvénients : Il est inféodé à la famille de Sassou avec laquelle il entretient des relations ambigües. Ensuite, les militaires ( retraité ou pas) véhiculent une image néfaste à laquelle on associe le pouvoir absolu et l’arbitraire. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Pasteur Frédéric Bitsangou alias Ntoumi<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce rebelle avait pris les armes et s’était retranché dans son village  et a pu défier le pouvoir central de Brazzaville pendant de longs mois. Aujourd’hui, on constate avec stupéfaction que ses revendications  n’avaient comme seul but que la conquête d’un strapontin .<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ses atouts : Homme de Dieu et guérisseurs de fous.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Inconvénients : Il reste avec Sassou, les deux va-t-en guerre de notre pays.  Son goût pour les armes et la bible l’empêcheront de porter l’habit d’un démocrate.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bernard KOLELAS ( le Moïse du Pool ) qui a rejoint avec armes et bagages le Roi de Mpila n’est ni le messie  qui mettait en transe  ses supporters à la moindre apparition, ni  celui sur qui  le peuple Congolais pourra compter. En crise de dessein et de sens, il est devenu l’ombre de lui-même sans réelle ambition pour le pays. Il ne lui reste qu’une passion : lui-même, et une religion : gagner sa place dans l’oyocratie. Quel dommage !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A l’UPADS, on peut observer une chose : la désintégration de ce parti en différentes entités ne facilite pas l’émergence d’une personnalité de l’acabit de LISSOUBA.  Tsaty  Mabiala, le Secrétaire général issu du congrès de Décembre 2006, n’est reconnu, ni par le Secrétaire Général issu du congrès de 2005, Christophe MOUKOUEKE, ni par  Paulin MAKITA, le Secrétaire par intérim( à vie)  nommé par Pascal Lissouba. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Tsaty –Mabiala semble s’imposer comme vrai secrétaire général, mais là où le bât blesse c’est que son élection, effectuée au mépris des statuts de leur parti,  jette le doute sur sa légitimité. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dans le panel des  personnalités militaires,  Jean Marie MOKOKO pourrait faire l’affaire, à condition qu’il ait la  souplesse d’adaptation qui lui permettrait de se métamorphoser à la manière de ATT. Peut –il véritablement s’affranchir des fourches caudines de  Sassou ? That is the question.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     L’on doit également se méfier des dinosaures, rentiers de la république qui ont un destin de feuille morte et naviguent allègrement dans tous régimes. Parmi eux, on peut citer Tchystère Tchikaya, Yhombi Opangault, Martin Mbéri , Victor Tamba Tamba etc..

    <o:p></o:p> 

    Par la constance de son discours, NGuila MOUNGOUNGA NKOMBO est  le seul homme politique congolais d’envergure qui n’a jamais travaillé avec Sassou. Ni sous Sassou I, ni sous la sinistre série sassouiste en cours ( Sassou II, SassouIII etc..). Cet argument ne suffit pas pour en faire la panacée ni l’homme providentiel.  Toute fois, ces fréquentes périodes d’ascèse l’ont manifestement muri. Des doutes sur son humilité et sa radicalité sont levés. Sa parfaite connaissance des grands dossiers du pays n’est plus à démontrer.  Les faits semblent accorder les suffrages à son léitmotiv  « Au nom de l’unité nationale, on ne peut pas composer avec n’importe qui ». A-t-il l’envergure d’un homme d’Etat ?  Son charisme et sa valeur intrinsèque  peuvent lui donner la hauteur nécessaire  pour  se mettre au service de tous les congolais.

    <o:p></o:p> 

    Encore fois, loin de faire l’apologie aveugle d’un acteur politique, ni la diabolisation ennuyeuse d’un tel autre, encore moins jouer les porte drapeaux des équilibristes,  je n’ai fait que passer en revue le marigot politique congolais, souillé par des décennies de guerres fratricides, de pillage à grande échelle, de promotion de la médiocrité, mais surtout de propagation d’une pauvreté effroyable, massive. Chacun appréciera selon ses convictions.  Et comme le disait Albert LONDRES  « notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ».

    <o:p> </o:p>

    En tout cas, une revendication non négociable s’impose pour le peuple congolais : il doit reconquérir  le droit de choisir librement ses dirigeants à travers les élections libres et transparentes. C’est le moins qu’on puisse dire.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Djess dia Moungouansi

     

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

    Le Blog de Djess<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Perspectives congolaises<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    http://demainlecongo.oldiblog.com/<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    1
    djes
    Lundi 18 Juin 2007 à 20:58
    Je vous propose quelques réactions suscitées par cet articme sur le site Congo-internet
    .........................................

    Posté par Fafa (non inscrit) le 15/06/2007

    Très belle analyse de la situation politique actuelle du Congo Brazzaville. Les dirigeants politiques actuels ne sont pas et ne seront jamais capable de tirer ce pays vers le haut. Un seul sort du lot. Il s'agit de Nguila Kombo Mougounga. L'homme est resté fidèle à ses idées.
    Posté par Malonga (non inscrit) le 15/06/2007
    Parmis les hommes politiques Nguila est seul à ne pas faire la courbette devant la mangeoire de Sassou. C'est une grande qualité qui le fera homme d'Etat. Je suis persuadé que Nguila Mougounga ferait mieux que Sassou. Je viens de suivre son interview sur CI-télévision et je reste surpris par sa maîtrise des dossiers
    Posté par Makoko (non inscrit) le 15/06/2007
    Nguila est le borgne qui montre le chemin aux aveugles. On se demande comment en 40 ans une classe politique peut-elle aussi médiocre. Regardons un peu se qui se passe à l'UPADS. Et le comportement diabolique de congolais,....
    Posté par Oyo-ville (non inscrit) le 15/06/2007
    Les congolais ! Ne soyez pas stupide. Comment pouvez vous oser dire que Nguila Kombo Mougounga est le moins mauvais des hommes politiques congolais. Une simple Interview sur la CI-Télévision ne suffit pas pour être un Homme d’Etat. N’oublions pas que Mougounga avait déclaré en pleine assemblée : « J’étais écarté du pouvoirs depuis prés de vingt ans, maintenant c’est mon tour ». Le tour de quoi ???
    Nguila est le plus rancunier des hommes politiques congolais. C’est un homme dangereux
    Posté par Nkiadi (non inscrit) le 15/06/2007
    A Oyo-ville

    Je respecte votre point vue. La démocratie l'oblige. Je vous conseillerai de ne jamais retirer les mots de leur contexte
    Posté par Oyo-ville (non inscrit) le 15/06/2007
    A Nkiadi

    Vous êtes aveuglé comme Djess dia Moungouansi par l'interview de Nguila sur la CI-TV. Attention à ne pas commettre la bêtise de 1992, celle d’avoir imposé Lissouba comme étant le sauveur
    Posté par NGUILA (non inscrit) le 15/06/2007
    Le congolais n'existe plus , il ne reste du congo que le nom et une coquille vide car la révolution est passée par là avec le roulot comprésseur du PCT , la mort de l'élitisme et la promotion du militantisme godillot et qui a favorisé l'ignorance plus que la compétence , le tribalisme aveugle a fini par gagner même le subconscient des élites,et combien du commun des mortels, car quand bien même il a fallu créer des partis politiques dans le contexte du pluralisme démocratique l'hypocrisie a encore prévalue, la fameuse émotion à la place de la raison, quand il a fallu se taper dessus , personne n'a crié Garde! On s'y est donné à coeur joie et quand il a fallu faire une reconciliation,on a versé des paroles avec des larmes de crocodiles , personne n'a encore trouvé celà d'anormal.Que dire du congolais si ce n'est quelqu'un de perdu qui s'ignore lui même et qui croit mieux se connaître que celui qui semble pourtant bien le connaître.L'expérience est là de façon incontestable,car nous applaudissons des fous et des malades, des criminels récidivistes et injurions des personnes sages et raisonnables au pays des CONGO LAIDS.
    La question est de savoir , comment faut-il faire pour redevenir CONGOLAIS sans cette laideur intérieure qui nous carctérise et nous infantilise?
    A nos armes morales et intellectuelles citoyens!
    UN CONGOLAIS SAGE QUI SAIT DEJA COMMENT IL VA S ' Y PRENDRE A L'AVENIR.

    Posté par NGUILA (non inscrit) le 15/06/2007
    Ne me confonder pas avec Moungounga Nkombo Nguila. Celui là était aux affaires et s'est bien servi et à beaucoup d'argent bien placé dans plusieurs banques, comme les Sassou. Ils sont tous pareils.
    NGUILA.

    Posté par Sophie (non inscrit) le 15/06/2007
    Bonjour Nguila

    Heureusement qu tu n’es pas le vrai Nguila Mougounga. Ton raisonnement enfantin laisse tous les internautes perplexes. Tout le monde est d’accord même les sasouistes que Nguila donne des vraies solutions pour un congo debout, prospère. Je vous conseille d’écouter l’interview de Nguila sur la CI-TV avant de l’insulter. Sassou le condamne à 40 ans de prison pour avoir bradé lé pétrole chez OXY. Aujourd’hui nous venons tous d’apprendre que l’affaire OXY avait été et signé par les amis de Sassou qui sont l’ex premier ministre Tchistère et l’ex ministre des finances Mouamba clément. Je ne suis pas juristes mais je me pose la question comment peut-on condamner un innocent ?

    Posté par GERVAIS MBOUMBA (non inscrit) le 16/06/2007
    Le ridicule ne tue pas.les vérités vont sortir dans quelques jours.Sur le site tribal de Mwinda,la seule chanson que l'on chante là-bas c'est la juste décapitation souhaitée de l'upads.Ma position est claire,l'upads est victime des grossiers mensonges.Le coup d'État est devoilé même par ceux qui ont soutenu sassou nguesso,mais nos frères du pool en complicité toujours avec la clique de sassou ngueso,en veulent toujours à Moungounga sans raison.Il faut être un véritable malade mental pour considerer les gens de la même manière.les congolais du Pool savent bien ce que le pays va vivre des moments difficiles et c'est toujours eux qui poussent des cancans.C'est dans leur culture.Moungounga aura beau avoir quelqus miettes, personne n'a prouvé combien a-t-il volé.Personne.Ni sassou,ni ses cireurs de bottes du Pool,ministrons,ministronnes que sais-je encore....les nouveaux dirigeants made in Mpila,les économistes la tête en bas ,n'ont pu apporté de preuves sur ce que Moungounga aurait volési ce n'est que la haine bestiale et totale qu'ils ont comme racourci.Nous connaissons les gens du Pool qui sont passés champions de propos mensongers ,je leur demanderais d'écrire des livres dans lesquels il mentionneront les preuves du vol qu'aurait perpetré Moungounga.Les gens savent bien que le congo est géré par des bandits,des tueurs,des voleurs,dont certains sont du Pool.Que les gens me contredisent ici .La haine contre Pascal Lissouba et Moungounga date de longtemps,Je sais que l'upads a des problèmes internes ,cela arrive dans toutes les formations politiques dans le monde.Mais lorque des bandits du Pool viennent deverser du mensonge sur la place publique,il faut avoir un courage de chien pour continuer à éructer du mensonge.On vera comment le pool aura le pouvoir dans deux matins.Je crois que ces gens là feront plus que ceux qu'on condamne sans preuve à l'upads.Par ailleurs,sans faire le coq à l'âne,l'actualité oblige:Milongo doit donner des explications sur l'écho d'un certain militant candidat à l,élection législative ,quand on sait que ce candidat dont on parle ce dernier temps n'est qu'un assasssin qualifié.Si une telle nouvelle est fondée,Je demanderais à l'upads de sortir Milongo et son parti qui reçoit des criminels de la trempe de Willy Mantsanga.
    Je ne sais pas ce que Milongo a derrière la tête.S'il est democrate menteur,il va falloir qu'il donne des explications sans délai.

    GERVAIS MBOUMBA,
    citoyen du monde.

    Posté par GERVAIS MBOUMBA (non inscrit) le 16/06/2007
    DJESS.

    je vous demanderais de lire l'histoire du Congo ,de Mokoko et de la démocratie congolaise.Mais vous venez de mettre les pieds dans les plats !
    S'il n'y avait que de Mokoko au Congo,il est mieux que cette racaille aille faire les champs de café ,au lieu de faire de ce dernier un homme providentiel.Mokoko qui reçu l'argent dans un sac écossais pour faire un coup d'État,sous Milongo et sous Pascal Lissouba,c'est celui dont parle Djess dans ses discours? Mais voyons! Et puis arrêtez de trop parler de l'Upads qui a fait son congrès! De quelle légitimité fouinez-vous? et où sont ceux qui ont la légitimité en déhors de Tsaty Mabiala?
    Arrêtez cher monsieur! Arrêtez de distraire !
    Posté par Doyen Diafoutikila (non inscrit) le 16/06/2007

    A gervais Mboumba

    Bonjour Petit frère

    Vous perdez les pédales au risque de tomber et dans votre chute vous vous fracasseriez la tête. Votre discours est dépassé et fatigué car vous apercevez de loin et timidement les grands enjeux du Congo de demain. Pourquoi et comment pouvez croire que le site Mwinda veut la décapitation de L’UPADS. Quelle fuite en avant !
    L’ennemi de l’UPADS est l’UPADS lui-même et non les ressortissants du Pool. Le comportement vicieux de Tsaty Mabiala, Ngamassa et de tout le groupe à la solde de Sassou est aussi à l’origine du comma profond dans lequel est plongé ce parti. Nguila Mougounga Nkombo a toujours demandé les primaires libres et transparents au sein du Parti. Ce sont des militants qui élisent leur secrétaire général et non un groupe de bandit réuni dans une chambre de l’hôtel particulier de lissouba. Certains de ces bandits ne sont même pas membre de l’UPADS.
    Concernant l’article de Monsieur Djess il est bien écrit, et son analyse sur la situation politique du congo est pertinente. L’homme du 3 ème millénaire pour sauver notre pays ne peut que être Nguila Mougounga Kombo. En suivant son interview sur ce site, je viens de comprendre comme des milliers de congolais que Mougounga a une bonne lecture de la situation politico-économique du congo. Mieux encore c’est le seul qui a toujours dit non aux cacahuètes de Sassou.
    Les milliers de congolais viennent aussi de comprendre pourquoi le roi de Mpila déclarait : « Tout le monde peut rentrer sauf Nguila Kombo Mougounga»

    Doyen Diafoutikila, membre de l’UPADS (Bacongo)

    Posté par Yvette à Douala (non inscrit) le 16/06/2007
    Que reproche-t-on à Nguila ? D’avoir demandé des primaires libre et transparente au sein de l’UPADS ou d’avoir refusé les cacahuètes de Sassou comme le dit le doyen Diafoutika.
    Notre mentalité, celle d’un peuplé sans âme et sans conscience préfère les hommes politiques qui pissent sur la misère du peuple. Voilà le véritable drame au Congo

    Yvette à Douala

    Posté par Un frère (non inscrit) le 16/06/2007
    Djess

    Tu quittes congopage pour le moustique pour être cèlèbre comme tes amis Mafouta et Kovalin. Reviens à la maison. Ce site est celui des radicaux Mbembées à la solde de Mougounga
    Posté par GERVAIS MBOUMBA (non inscrit) le 16/06/2007
    Doyen Diafoutikila,

    Bonjour Doyen.

    Heureux de vous lire
    Merci pour votre intervention.
    je vais vous repondre to de go pour dire que je n'ai jamais perdu les pédales depuis que j'interviens sur les sites du monde entier.je vais vous dire que l'upads ou Pascal Lissouba a bel et bien des enemis au pool.cela fait mal car la vérité est celle-là.Aujourd'hui ,des gens de cette region ,militaires comme civiles pensent que nous ne sommes pas au courant de ce qui se passe.L'histoire ne peut être évacuée gratuitement.ce qui s'est passé dans les coeurs des frères du pool en 1992 est visiblement ce qui se déroule dans les mêmes coeurs des gens du Pool actuellement et aujourd'hui même.Je ne dis que la vérité.Sous couvert d'un voile de la quête de paix que des gens habilement menteurs ne cesse de scander partout,on pense tromper.je vous le dis en vérité,le monde n'est que fourbe et beaucoup trop temeraire.je ne suis pas celui qui raconte du mensonge.Si l'on parle aujourd'hui que le mal de l'upads c'est à l'upads qu'il faut demander,j'en conviens,mais le coup d'État de sassou par exemple n'a pas été provoqué par les dissensions au sein de l'upads.Jamais que Pascal Lissouba n'a armé ni avoir l'intention d'armer les gens dès qu'il est élu en 1992.je vous le dit lisez un peu dans vos coeurs le mal que les gens du Pool ont fait à l'upads.Et lorsqu'on vous le revèle,vous montez aux barricades,en croyant qu'on a la haine contre les gens du Pool.Et c'est ce qui se passe sur le site Mwinda.Combien de fois le webmaster de ce site ne m'a pas envoyé des email pour me dire avec un air sévère que ce que je dis est contesté par ses parents au pays.Oui,si ce que je dis c'est la vérité,il faut la croquer à chaud.kolélas dont les militants ont été assassinés de retour de kinshasa,semble heureux de parler de la paix tout en oubliant que le premier bandit c'est lui y compris ses accolytes du pool.De grâce...le professeur Théophile Obenga n'est pas celui qui lance des propos en l'air.renseignerz-vous.La région du Pool dont certains cadres et même des hommes d'église ont été asassinés par un pouvoir dangereux pour le pays,certains gens du Pool dès qu'on leur donne l'argent,ils oublient facilement et rapidement qu'ils viennent d'être achetés.Qui est vraiment serieux dans tout cela?
    À PROPOS DE MOUNGOUNGA ET L'UPADS.
    je dis bien que je suis celui qui a apprecié ses interventions depuis 2001.
    Mais ,il y'a des gens qui reclament les primaires tout en refusant d'aller les preparer.Et c'est ce qui s'est passé dans ce parti.Vous oubliez la gueguerre entre Makita et Moukouéké:c'est là que le feuilleton a commencé.Moungounga s'était terré dans un long silence.Ngamasa arrive à Paris pour les dissuader,mais MberMartin très impoli l'envoie promener.ce comportement n'est pas normal! Gamassa ne venait pas en tant que frère du professeur Pascal Lissouba,mais c'est quand même un membre de l'upads! pourqui en ce temps là ,les uns ou les autres n'ont-ils pas décidé d'aller faire les primaires ou le congrès au Congo ? L'égoïsme des africains est trop saillant.je sais que l'on a eu à évoquer le problème des statuts.c'estun fait.Mais faire pourrir déliberement la situation de cette manière ,clouer les militants au piloris,en attendant qu'un roi arrive préparer un congrès que les militants attendaient de pied ferme,alors,il faut faire de la politique au congo de l'an 1950 en arrière ! C'est pourquoi des compatriotes ont pris des choses en mains pour aller organiser le congrès de dcembre 2006 dec façon à redonner vie au parti mis en berne 10 ans depuis le coup d'État de Sassou.Et je dis quele congolais aime pratiquer l'égoïsme sans se rendre compte des repercution que de tels comportement peuvent engendrer.
    En définitive,j'aimerais que des gens sachent que l'on n'est pas des bambins à qui l'on doit faie avaler n'importe quoi. À Partir de 1990 où tous les pays d'afrique sont allés à la democratie,malheureusement un pays des tintins comme le congo brazzaville ,on y assiste à autre chose en encourageant des putschistes comme sassou nguesso.

    Mes sincères remerciements.

    Posté par Appolinaire KOULAMA (non inscrit) le 16/06/2007
    Djess,

    Merci pour cet article, je l'ai lu en diagonal, pour comprendre l'essentiel et je suis en osmose avec le contenu de ton article.

    Mais une précision, vous mélangez dans la même salade Sassou, Kolélas avec Lissoubas, je pense qu'il ne faut pas les mélanger, même si j'ai compris (sauf erreure de ma part) le sens de ton analyse, de ne plus compter ou crédibiliser ces vieillots.

    Le Professeur Lissoubas venait de l'étranger, avec des idées modernes, telles que "fire du Congo, la petite Suisse" que les tribalistes poolois et cuvettois, n'avaient pas compris, dans un projet ambitieux comme celui-là, c'est un processus continue dans le temps, les impératifs du Programme d'ajustement structurel, les recettes pétrolières absentes, une situation d'arriéré des salaires hérités de la transition, ont été bêtement oublié par des tribalistes cuvettois et poolois, les uns ont donné des armes et les autres ont érigé des barricades.

    Mais dans ce Congo pluriel, de fluctuations ethniques, je pense que la région de la Sangha aura plus de sensibilité d’être en osmose avec le Kouilou par exemple, car je pense que les deux communautés, comme d’autres aussi, ont pour vocation, l’ouverture à l’extérieur. Je pense que la belle région de la Sangha, pourra jouer un rôle important dans l’ouverture africaine que je souhaite, compte tenu de sa position géographique.

    Je pense mon frère Djess, il faut qu'on oublie Lissoubas, oui on n’oublie Lissoubas, mais séparément des deux autres salopards de M'Pila: Kolélas-Oba et le criminel Sassou, des véritables ennemis de Pascal Lissoubas, qui avaient pour ambition, de créer des turbulences.

    J'attire Djess, ton attention de réfléchir sur la personne, Pascal Lissoubas avait certes ses défauts, il ignorait, que le Congo de la trempe de Sassou et de Kolélas était bas, et il lui a manqué de l'intelligence, car il a été beaucoup passif, contre ces deux bandits.

    Je suis en accord avec mon frère Malonga, qui pense que Moungounga est un homme fidèle de ses convictions et je rappelle à mon frère Gervais M’Boumba, respectons démocratiquement, tous ceux qui passent à M’Pila, Mwinda, MCDDI, N’Toumi et le PCT. Moungounga nous témoigne que nous devons nous battre, pour faire bouger le Congo.

    Bon dans le fond de votre idée, monsieur Djess, j'accepte l'idée de la jeunesse de prendre son destin en main.

    Une fois encore, je ne t'ai pas lu en totalité, si je suis hors sujet, n'en prend pas rigueur à cette intervention..


    Appolinaire Noël VIVRE LONGTEMPS


    Posté par GERVAIS MBOUMBA (non inscrit) le 16/06/2007
    À Mon Doyen Diafoutikila.

    voilà! trop d'incorections sur ce commentaire-reponse à votre invite,j,étais pressé de m'en aller manger....
    bonne nuit à vous.

    Posté par GERVAIS MBOUMBA (non inscrit) le 16/06/2007
    MON FÈRE APPO!
    je t'ai compris et on reste dans le ciel des démocrates avertis et non sur la terre des pirates et des politiciens traverstris.Les coups d'États sont à condamner au congo brazzaville.La haine tribale même au sein d'un parti est à condamner au congo Brazzaville.J'aime Moungounga,mais je n'aime pas ses débordements d'hier,Tenez:je suis venu à Nkayi en 1993 voir que les militants de l'upads sont tous bembé et pas bandondo et bakamba.Pire encore à nkaya toujours. Moungounga est élu maire de nkayi,cumulant ses prérogatives de député et de ministre,il laisse à nkayi comme adjoint au maire dans cette ville ,un non originaire de nkayi.C'est ce que moi je condamne,et les congolais n'aiment pas les vérités.Moungounga est un bon cadre de l'upads et du congo,je suis celui qui souhaite bien que le débat franc se fasse sans tromper les autres.N'en deplaise à celui qui m'en voudra pour ça. Et lorsqu'on dit des vérités sur le site Mwinda, les tintins comme Bantou et autres... avancent des propos malveillants,C'est le cas de Milongo dont un assassin est candidat sous le label UDR -mwinda,parti dont les gens enseignent la moralité politique à travers le site Mwinda.Il faut qu'on évite la tricherie.
    À VOUS APPO !

    Posté par Valerie Franche (non inscrit) le 16/06/2007
    Bravo Bravo et Bravo Mr Mougounga !

    Je ne vous connaissais pas sauf à travers le bruit des congolais. J'avais appris dans la rue que vous étiez voleur, assoiffé du pouvoir, ... Aujourd'hui grâce à la CI-TV , je viens de vous connaître. Dieu merci !
    Vous dites des choses justes pour sauver ce pays qui n'existe plus. Je partage personnellement votre vision de la politique. Un homme politique ne doit pas se prostituer mais doit avoir des convictions.
    Une fois encore Merci pour cette émission qui nous a permis de mieux vous connaître. Continuez a vous battre, le peuple averti est derrière vous !
    Posté par Gnoka (non inscrit) le 16/06/2007
    Je suis ravi qu'enfin il y a un concurrent pour MwindaPress. Ici au moins, Djess peut encenser en paix Tâ Nguila sans que personne ne monte sur les grands chevaux. Moungounga Nguila Nkombo est elevé au rang d'homme providentiel pour le Congo. Bravo Djess, c'est très courageux comme déclaration. En même temps, je suis très triste pour toi. J'avais du respect pour toi. Tu viens de omber très bas dans mon estime. Le doyen Nguila, un homme providentiel as-tu dis ? Et pourquoi pas (pendant que tu y es ), le Révérend Pasteur Ntumi un envoyé du ciel...
    Djess, ATA toi-même, fais un effort intellectuel.
    Mais bon, l'espoir fait vivre dit-on.

    Gnoka

    Posté par djess (non inscrit) le 17/06/2007
    Salut Gnoka

    J'avais dit la chose suivante:
    "J'ai toujours été sceptique quant à l'existence d'un tel homme. Cependant, je reste persuadé que certaines personnalités, par leur parcours et par leur pratique sociale peuvent donner le coup de pouce nécessaire à notre pays, et lui éviter la place de dernier de la clase auquel on veut l'y contraindre."
    Par conséquent, parler d'un homme providentiel c'est un peu exagé. Toute fois, il n'est pas superflu de voir avec qui on peut envisager une reconstruction de notre pays. Quen penses-tu cher ami ? Peux-tu me proposer une autre personnalité et on verra?

    A très bientôt

    Djess

    Posté par guimson (non inscrit) le 17/06/2007
    je pense que l analyse a un fondement mais tout homme politique n est pas appelé a diriger le pays prennons l exple de bokamba le mr a jouer un role tres important pour arriver a la democratie mais na pas le charisme pour diriger un etat. dans l analyse de djess il oubli une personne qui a toujour été au centre des chose c est LOUI SYLVAIN GOMA il connais comment les ngouabi et autres massamba sont mort un homme qui se prepare en sourdine et qui as l accord de mpila.
    il faut reconnaitres que l upads tsaty est a la solde de mpila.et moungounga comme le dis certain peux creer un mouvement de retour a la politique normal a cause de sa vision générale meme si on ne lui donne pas la crediblité d etre le futur chef d etat mais au moins emmener un dynamisme dans la jeunesse congolaise.

    Posté par SAGESSE. B (non inscrit) le 17/06/2007
    Décidemment il ya quelque chose de curieux chez nous,nous sommes incapables de reconnaître, ni même d'accepter le coma de la mort ou l'essentiel du détail.je pense que les choses sont claires en ce moment,c'est de savoir quel est l'homme qui pourra s'imposer en se dressant contre Sassou et son système? il faut que le leader fasse ses preuves,ce n'est pas par des déclarations de bonnes intentions ou par des ralliements minables accompagnés d'un discours démagogique sur la paix du bout des lèvres qu'on va reconnaître un vrai leader,c'est par des actes engagés ayant des résultats sur le terrain avec pour objectif de gagner que l'on reconnaîtra le leader incontesté,juger par les actes et non par anticipation sans résultat concret .Attendons de voir qui nous sortira du trou et à ce moment là tout le monde en conviendra tribalisme ou non.Car au congo même un président élu démocratiquement à la régulière est mortellement combattu,nous avons dans ce cas un effort d'objectivité citoyen à faire si nous voulons réellement évoluer sociologiquement dans notre société si emiettée par la haine.Cet effort doit provenir de tout le monde car sans cette nécessaire cohésion de culture démocratique nous ramerons pour bien longtemps.Nos différents insensés sont autant des épines sous nos pieds et nous empêchent d'avancer sereinement.Notre sagesse et notre honnêteté nous serviront de moyen pour avancer de façon sûre et durable pour construire un pays solide et prospère.Moralité nous devons attendre avant de nous projetter dans des conclusions hâtives.

    Posté par Marina (non inscrit) le 17/06/2007

    Salut Gnoka

    Je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que le site mwinda a maintenant un concurrent. En effet le moustique est le site de la démocratie participative. Comme nous pouvons le constater chacun est libre de s’exprimer et tous les articles sont publiés même ceux faisant l’éloge du diable de Mpila. Pour cela je remercie notre sœur rose marie Itoua qui montre à tous les webmasters congolais que l’on peut construire notre beau pays dans la différence des idées. Aucune région, aucune ethnie ne détient la vérité absolue
    Concernant l’article de Djess, j’ai l’impression que beaucoup de nos amis sont allergique au nom « Moungounga ».La critique et les attaques se font sans aucune preuve. La seule preuve reste le bruit de la rue. Sur le forum du Moustique une notre sœur au pseudo de sophie-canada écrivait « .. La désinformation est une science. Les agents de Sassou chargé à la désinformation ont tous été formés en ex URSS. C’est grâce à cette désinformation, Sassou a fait croire au congolais que Yombi avait tout volé et qu’il dormait dans un lit de 23 millions de F CFA . Force est constater que ce fameux lit ne coûte que 120 dollars Canadien chez conforama et 50 dollars canadien chez IKEA.
    Aujourd’hui les agents de Sassou veulent nous faire croire que c’est a cause de Nguila Mougounga qu’il n’ya pas d’eau et l’électricité au Congo. Ouvrez les yeux les mecs »
    La justice internationale notamment française n’a jamais cité le nom de Mougounga dans l’affaire ELF et celle des disparus du Beach. Seule la justice de Sassou accuse Mougounga de crime financier.
    Je demanderais à Monsieur Gnoka et à tous les internautes de nous apporter la preuves que Nguila Mougounga est bien celui qui dilapider les caisses de l’Etat. Ces preuves feront avancer le débat
    Je suis peut être pas d’accord que Moungounga soit le futur "président" du congo mais je reste persuadé qu’il est le seul capable de bousculer Sassou. C’est donc l’homme du moment.

    Posté par Cellule (non inscrit) le 18/06/2007
    Comme toujours ce sont ceux qui ne connaissent Nguila qu'à travers les inepties de Sassou et ses sbires qui en parlent à longueur de journée sur le net. Je pense notamment à Gnoka et tous les militants du PCDDI qui naguère, avaient élu domicile à Magenta. Il me souvient que Nguila a deux voire trois reprises avait demandé que des audits puissent être commandés pour déterminer en toute objectivité qui a fait quoi ou qui a pris quoi.
    Pendant très longtemps l'on nous a servi la rengaine suivante qu'il serait parti avec les milliards des salaires non perçus par des fonctionnaires. Pourtant il n'est pas besoin d'être un savant pour comprendre qu'à la date du 15 octobre 1997, personne au niveau du gouvernement ne s'imaginait perdre devant les "Cobras" et les officiers felons. Donc à cette date aucun transfert suspiçieux n'a été effectué au bénéfice de Nguila, d'ailleurs si Sassou voulait des traces d'une telle opération, les écritures centralisées au niveau de la banque centrale pouvaient éclairer les Congolais. Que nenni! Tout le monde sait qu'en dehors de Lissouba exfiltré avec la bénédiction de son tombeur Bongo, tous les responsables de premier plan quittèrent le Congo par la route, en traversant la frontière à partir du village de la RDC appelé Louozi et personne n'avait remarqué les grosses malles d'argent sorties par Nguila. Il a suffit que Sassou et ses sbires répandent une rumeur malsaine pour que de nombreux compatriotes, bien souvent paresseux car ne voulant pas se documenter, entretiennet cette légende.
    On se souviendra encore de l'histoire des génocidaires montée de toutes pièces par Sassou et ses sbires et qu'au regard des derniers développements de l'affaire dite du beauch, ce sont ceux qui criaient à hue et à dia sur le régime de lissouba qui seront appelés à répondre un jour de crimes de guerre et génocide.
    Je retiens une chose dans l'interview de Nguila et dans le papier de Djess, c'est que les Congolais refusent de s'informer et donnent la désagréable impression d'être des enfants gâteux. Il suffit encore de lire l'excellent livre de notre compatriote Izhaak Koula qui a du reste largement inspiré le livre du journaliste de la tribune et d'autres livres en préparation pour comprendre que Sassou veut que tout le monde se couche à ses pieds et ceux qui le refusent sont diabolisés. C'est le cas de Nguila qui a démontré que c'est un GRAND MONSIEUR en dépit des critiques basées par une légende montée par Sassou
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :