• BRICE NZAMBA A ETE RETROUVE

    COMMUNIQUE DU CERCLE LA RUPTURE...        


    Logo Cercle La Rupture

     

    COMMUNIQUE DU CERCLE LA RUPTURE...


    Pendant la période allant du 16 février au 21 février dernier, le coordonnateur du cercle la rupture, maître Brice Nzamba était porté disparu, à la grande stupéfaction du cercle au moment où, pour relayer, le vent révolutionnaire actuellement en cours au Maghreb, il s’apprêtait conjointement avec d’autres forces de l’opposition congolaise en France lancer des actions chocs contre les symboles du régime usurpateur et illégitime dirigé par le général d’armée et dictateur Denis Sassou-Nguesso.

    Pour des raisons stratégiques, le cercle la rupture se garde de communiquer davantage sur ces actions dont la mise en œœuvre était imminente au moment de cette disparition, car celles-ci demeurent nécessaires en vue d’impulser le changement au Congo Brazzaville ainsi que dans d’autres pays africains qui croupissent dans la dictature.

    Maître Brice Nzamba a en effet été retrouvé inconscient, sans son passeport, à paris et transporté dans un hôpital où il a bénéficié des soins adaptés.

    le cercle la rupture ainsi que son coordonnateur, convaincus que cette affaire a un lien avec les actions qui étaient en voie d’être menées, appellent à la vigilance et à la confiance tous ses sympathisants, afin de ne pas céder à la peur que visent toutes ces manœuvres d’intimidation à l’encontre des responsables du cercle.

    La « rupture » doit se faire et demeure la seule alternative pour l’édification d’un Congo nouveau, le Congo et l’Afrique de demain sont à construire aujourd’hui, le peuple congolais dans son entièreté mérite qu’on lui rende sa dignité.

    C’est ainsi que, fidèle à son engagement pour une meilleure gouvernance de la chose publique, le cercle la rupture est décidé à aller jusqu’au bout de son combat contre la corruption et le détournement des deniers publics qui sévissent actuellement au Congo Brazzaville.

    pour ce faire, son coordonnateur, Me Brice Nzamba, appuyé par la plate-forme congolaise contre la corruption (pcci) de Benjamin Toungamani a relancé la plainte pour blanchiment d’argent en bande organisée contre la Bnp Paribas, Denis Gokana et Christel Sassou Nguesso, relative à la gestion des revenus issus de la vente du pétrole congolais – qui reste une richesse appartenant au peuple congolais tout entier.

    Aussi, sur demande du greffier de Mr Roger le Loire, doyen des juges d’instruction, me Brice Nzamba a récemment présenté des observations sur la recevabilité de ladite plainte, à la suite desquelles une ordonnance fixant la consignation de partie civile a été prise avec indication du montant à verser à la régie du tribunal de grande instance de paris.

    fort de la jurisprudence « transparency international » du 9 novembre 2010 sur l’affaire des biens mal acquis dans laquelle est mis en examen Mr Denis Sassou-Nguesso, le cercle la rupture est serein quant à la désignation d’un juge d’instruction dans les prochains jours, pour que justice soit enfin faite, et le droit de jouissance effective des revenus pétroliers reconnu à tout le peuple congolais.

    Me Brice Nzamba et la pcci organiseront une conférence de presse à paris dès la désignation d’un juge d’instruction.


    Fait à paris, le 15 mars 2011


    GERTRUDE MALALOU KOUMBA, Porte-Parole du Cercle LA RUPTURE

                               

             Quelques articles de presse                              

    Yahoo

    20 Minutes

    Métro France

    L'EXPRESS


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :